Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Marie-Gabrielle Montant

  • Le Fil noir

     


    Ce livre est une traversée littéraire, 
    comportant des tomes se chevauchant…

    Il s’est empli jusqu’à trouver sa forme et dans le même instant, 
    le même mouvement, le même élan : une suite… 

    L’eau passait à travers les pierres - en y inspirant la traversée de
    ce jet noir, passeur de vivres et des eaux - que son fil conduisait 

    au passage sensoriel où laisser le cordon à couper…


    « Ce n’était pas cousu de fil blanc, ni repérable à son fil rouge, 
    mais accompagné du fil noir… »



    Le roman en miette, mode d’emploi ? 

    Ha ! Ha ! Ha ! Ha ! Ha ! Ha !

     

     

     

    Il y a le fil noir… 
    transposable des trois prénoms 
    d’Anomalie, d’Antigone et de Nazoru
    AVANT PENDANT APRES…


    Il y a le fil noir… 

    du biais de sexes enfouis chavirant ici d’une fille conversant 
    en chemin plusieurs fois en garçon.


    Il y a le fil noir… 

    de la présence gainante au miroir concave de l’écho utile : 
    « tu, nous, vous, on. »


    Il y a le fil noir… 

    de la phrase à la page choisie figurant mieux sa représentation
    visuelle afin d’y assurer une volonté capable de remonter le temps.

     

     


    Il est demeuré ce fil noir du cordon ombilical.… Un avenir - une personne - un lieu - une surface et sa profondeur…

  • ...

     

    Le Fil noir

     Tomes I et II (en relecture)