Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

(à suivre...)

 

 

          Ladmine sembla vouloir s’endormir si profondément. - Comment combattre. - …lutter ? - Non : n’aurions-nous pas partagé la même soif… Son nez en griffe d’aigle avança court. Il n’aurait pas mal à sa corne d’as, mais la jonglerie ne lui serait plus possible à moins de le faire ressembler au chat-chassant la mouche. Il revoyait la scène étrange où dans un papier gras la tranche allait se déposer mollement savoureuse ; il ne dit rien.

          - Pourquoi voudrais-tu t’arrêter d’écrire ? - ...pour son énergie ?, son visage s’est mis à rougir trop soudain. Mon impression fut telle - que je reçus de l'avoir vu suinter ici de la manière la plus inconcevable - cha-cha, son-son, alors… - pourchassons ! toute une manoeuvre aléatoire ; cela d'énorme... - Enfile…, encore un peu ; je respire : ...où sont nos frontières !

 

                                                                                                                                               (à suivre...)

 

 

 

Les commentaires sont fermés.